Je joue et gagne régulièrement au poker en ligne : dois-je déclarer mes revenus ?

Vous êtes un grand passionné du poker ? Si vous êtes un professionnel aguerri et que vous passez la majeure partie de votre temps à jouer, il est possible que vos gains soient imposables. Mais quelles sont les conditions pour échapper à la fiscalité ?

Gains des jeux de poker : sont-ils imposables ?

D’après la législation en France, les gains financiers obtenus par les jeux du hasard ne sont pas imposables. Il peut s’agir du fameux jeu de loto, des jeux de grattages, des paris sportifs ou des courses hippiques. En revanche, la fiscalité du poker est totalement différente et crée des polémiques depuis plusieurs années. Pourquoi ? Parce que les jeux de cartes ne sont pas considérés comme des jeux de hasard. Un joueur qui gagne continuellement possède une certaine maîtrise des techniques du jeu. De la sorte, si une personne gagne régulièrement, il est tenu de déclarer le montant obtenu, car il est considéré comme étant des bénéfices non commerciaux ou BNC. Le prélèvement se fait alors à la source, sur le compte bancaire du contribuable tous les 15 du mois. Mais il est possible de négocier pour un prélèvement trimestriel.

Attention ! Vous ne pouvez pas bluffer le gouvernement. Depuis la loi de 2016, les casinos sont tenus de vérifier l’identité des joueurs, d’enregistrer leurs identités et le montant gagné. Si c’est un joueur habituel et que ses gains constituent la principale source de revenu de son foyer fiscal, ses gains seront d’office soumis à l’impôt.

Qu’en est-il des joueurs occasionnels ?

Un joueur occasionnel qui peut justifier d’une activité professionnelle sera effectivement exonéré. Ainsi, même s’il gagne subitement une grosse somme, les gains ne seront pas soumis à l’impôt sur le revenu. Pourquoi ? Parce que dans son cas, le poker n’est pas considéré comme étant une activité professionnelle. En bref, pour échapper au fisc, il faudrait prouver que le poker est seulement un passe-temps. En tout cas, si vous avez des doutes ou des questions, mieux vaut s’adresser à l’administration et lui demander de vérifier votre cas. Ainsi, vous saurez exactement ce que vous devez faire afin d’échapper aux sanctions.

Exemple : un salarié gagne 1 500 euros par mois. Il joue au poker environ 2 heures par semaine et par chance, il a obtenu un gain de 2 000 euros. Cette somme n’est pas imposable. Il peut utiliser la totalité en fonction de ses envies. Cependant, s’il reçoit régulièrement des gains pour compléter son revenu, et qu’il passe une grande partie de son temps à jouer en ligne, ses revenus sont alors imposables !

Bon à savoir !

Pour vos gains financiers en ligne (sauf le poker), pour tous les jeux du hasard, vous n’aurez pas à payer directement d’impôt sur le revenu. Par contre, si vous envisagez d’investir dans un bien immobilier, dans des bijoux de valeur, dans des meubles ou si vous souhaitez faire fructifier votre argent, les gains seront assujettis à l’ISF.  L’administration prendra comme base imposable la somme de toutes les valeurs de tous vos biens, en y soustrayant les sommes déductibles.

Quels sont les meilleurs sites de poker en ligne ?
Qu’est-ce-qu’un freeroll ?